Leçon 4

leçon 4

 

Kh

თხა

la lettre ხ se prononce comme ch dans Bach ou la jota espagnole.

Quelques mots :

Le vocabulaire de deda ena est essentiellement celui de la nature et de la vie paysanne.

 

თხა chèvre
თიხა argile
ხახა gorge

Et quelques phrases :

აი თხა. Voici une chèvre.
აი თიხა. Voici de l’argile.
ათი თხა. Dix chèvres.
ის თიხაა. C’est de l’argile.
ათი საათი. Dix heures.
ის თასია. C’est une tasse.
აი ათი თასი. Voici dix tasses.
აი ათი თხა. Voici dix chèvres.

Pour les plus pressés, quelques expressions d’usage et leur prononciation approximative :

გამარჯობა. gamardjoba Bonjour.
როგორა ხარ ? rogora khar ? Comment vas-tu ?
გამარჯობათ. gamardjobat Bonjour (vouvoiement).
როგორა ხართ ? rogora khart ? Comment allez-vous ?
ნახვამდის. nakhvamdis Au revoir.

Tentez de reconnaître les lettres que vous connaissez déjà.

Notez que le თ à la fin des expressions 3 et 4 est la marque du pluriel et que le vouvoiement s’exprime comme en français par la 2ème personne du pluriel.

 

Leçon 3

leçon 3

Leçon 3

Voici la seconde consonne : elle se prononce comme la lettre « s » et jamais comme « z ».

 

s

 

Quelques mots :

საათი l’horloge et l’heure
ასი cent
სასა le palais (anatomie)
სია la liste
თასი la tasse
ის ce

Et quelques phrases :

აი თასი. Voici une tasse.
აი საათი. Voici une horloge.
ათი საათი. Dix horloges.
ათი თასი. Dix tasses.
აი სია. Voici la liste.
ის თათია. C’est une patte.
ის იაა. C’est une violette.

Vous aurez noté la fréquence des « i » à la fin des mots. C’est la marque (entre autres) du nominatif ou cas sujet en géorgien.

Le «  » qui s’ajoute à la fin des deux dernières phrases est une forme du verbe « être ».

leçon3

Leçon 2

Voici la première consonne : elle se prononce comme la lettre « t » mais avec une expiration marquée (comme le θ  grec, thêta).

t

Vous n’avez plus qu’a composer cette consonne avec vos deux voyelles, comme b-a ba. Ainsi vous obtenez თ-ი თი (ti) et თ-ა თა (ta).
Quelques mots :

თითი

ათი

თითა

თათი

le doigt

dix (10)

la grappe

la patte

Et vous pouvez dire ainsi :

აი თითი

 

აი თათი

 

ათი თითი

voici le (un) doigt

voici la (une) patte

dix doigts

Nota bene : Il n’y a pas d’article en géorgien. On ne distingue pas le et un. Le pluriel n’est pas marqué après un nombre.

Le lecteur qui discernerait une erreur dans ces leçons, en français comme en géorgien, est aimablement prié de les signaler. Toute correction sera bien accueillie.

Leçon 1

Le géorgien utilise un alphabet qui lui est propre. Introduit sans doute pour les besoins de la christianisation, on lui prête bien sûr des origines millénaires. La forme que nous utilisons date du XIème siècle.

Deux voyelles :

i

a

Nota bene : il n’y a pas de majuscules.

Avec ça, on peut écrire ია (la violette) et აი (tiens ! voici !) qu’on prononce comme on écrit : ia et (bien articuler les deux lettres)

ია

la violette

აი

tiens !
voici !